fbpx
debutant production musicale

Par où commencer la production musicale?

Aujourd’hui, à l’heure où près de la moitié des producteurs de musique actifs sont de nouveaux producteurs, la plupart des nouveaux venus ne savent pas par ou commencer pour se perfectionner en production. En effet, les problèmes les plus fréquemment évoqués sont le mix et mastering ou encore comment finaliser ses tracks… Mais surtout : Par où commencer la production musicale?

Connaître les outils pour commencer la production musicale

Si vous produisez depuis un ou deux ans, vous vous êtes peut être habitués à un DAW (Digital Audio Workstation), qui n’est ni plus ni moins que le logiciel de production utilisé pour créer sa musique. Vous avez probablement commencé à explorer certains plugins, qu’ils soient livrés avec votre DAW ou créés par un éditeur tiers. Vous avez probablement trouvé quelques packs de samples indispensables dans vos premières prods. Si vous vous reconnaissez dans cette description, cette partie fera office de rappel. Dans le cas contraire, soyez attentifs et lisez attentivement ce qui suit!

Choisir son logiciel de production

Comme expliqué plus haut, le premier outil pour commencer la production musicale au 21ème siècle est un DAW. Il est utilisé par les débutants tout autant que par les professionnels. 

Comment le choisir? Les critères.

Brisons tout de suite un tabou : NON, il n’y a pas de meilleur DAW. Il faudra choisir celui qui vous conviendra le mieux en fonction de plusieurs critères.

La communauté

Si la communauté n’est pas le critère qui vient en priorité à l’esprit lors du choix d’un logiciel. Il est malgré tout l’un des principaux, sinon le principal à prendre en compte. Avez vous des amis faisant de la production musicale? Quel DAW utilisent ils? Existe t-il des forums d’entraide (si possible en français) avec une communauté active (et positive) pour ce DAW? Le développeur met il à jour régulièrement son logiciel en prenant en compte les retours utilisateurs? Toutes ces questions sont à prendre en compte avant l’achat pour ne pas vous retrouver perdu devant votre machine au moment ou vous n’entendrez pas le moindre son sortir de vos enceintes. les différents DAW que nous vous présenterons dans la partie suivante répondent globalement tous à ces critères. Une préoccupation de moins à avoir.

Les fonctionnalités et l’environnement de travail

Ce point est assez subjectif. La plupart des DAW actuel prennent en charge le support des VST, les automations, et tous les paramètres utilisés dans le cadre de la production musicale d’aujourd’hui. il s’agit donc de voir votre affinité avec l’interface et les plugins stock (fournis avec le logiciel). Pour ceci, testez les versions d’essai des DAW qui vous intéressent et faites vous votre avis.

Le budget

Préoccupation évidente pour 99% des utilisateurs, Le budget des DAW peut varier entre 180 et plus de 800 € en fonction du logiciel et de la version. La différence sera généralement faite sur la quantité de plugins et de samples compris dans le package.

Nous déconseillons généralement les version lites proposées par les développeurs. Généralement autour de 80 ou 90€, ces versions sont amputées de fonctionnalités indispensables pour les producteurs. 

Tour d’horizon des principaux DAW du marché

Rentrons donc dans le concret avec une liste non exhaustive de logiciels parmi les plus utilisés chez les producteurs. 

Utilisation DAW
Les utilisateurs de DAW en 2017 (Ici appelés STAN pour Station de Travail Audio Numérique) d’après le site Audiofanzine.
Ableton Live

On commence par le soft le plus utilisé au monde d’après le classement ci dessus, effectué par Audiofanzine. En effet, Ableton Live est une référence pour de nombreuses personnes, principalement dans le domaine de l’électro. Tout d’abord de par sa facilité d’utilisation, ainsi que pour toute sa dimension Live unique! 

Acheter ici.

FL Studio

Si ce soft est assez bas dans le classement partagé plus haut, c’est principalement car il est utilisé quasi exclusivement par des producteurs de hip hop et d’électro. Et c’est justement ce sur quoi nous nous concentrons ici. Ce choix nous paraît donc judicieux. Ajouter à cela un prix relativement bas (199$ pour la Producer Edition, amplement suffisante pour se lancer dans le domaine de la production musicale) et vous obtenez une offre plus qu’intéressante.

Acheter ici.

Logic Pro

Logic s’adresse uniquement aux utilisateurs de Mac. Si vous vous êtes “amusés” avec le logiciel Garageband, vous serez en terrain connu. Le faible prix de 199$ contribue également à la popularité de ce DAW. Tout comme la très bonne qualité des plugins fournis avec le logiciel.

Acheter ici.

Cubase

Le saviez vous? La première version de Cubase a été développé pour Atari ST en … 1989! Bien entendu, le soft a beaucoup évolué en plus de 30 ans, au point de se maintenir constamment dans les références. Son fabricant, Steinberg, est aussi à l’origine du format VST. Un bémol? Ce DAW est davantage pensé pour les professionnels, malgré une accessibilité largement revue et améliorée avec le temps. Cela dit, la maîtrise de toutes les fonctionnalités peut être plus longue que les logiciels vus précédemment. C’est une paramètre à prendre en compte pour commencer la production musicale.

Acheter ici.

Pro Tools

Ce DAW est une référence utilisé par la quasi totalité des ingénieurs du son depuis de nombreuses années. Il est donc davantage axé mixage que production pure. Son prix élevé peut également en refroidir plus d’un. Il s’agit donc d’une alternative à envisager principalement si vous souhaitez vous perfectionner en mixage et mastering.

Acheter ici.

Choisir ses VST et packs de samples

En plus du logiciel, certains synthés, effets et samples seront rapidement nécessaires pour vous perfectionner. Si ceux présents sur les DAW sont souvent qualitatifs, ils ne sont que très rarement adaptés à un style en particulier. Comme pour les DAW, essayez en plusieurs, demandez autour de vous et si besoin, regardez nos sélections des 5 meilleurs VST de drums et instrumentaux

Choisir son matériel pour commencer la production musicale

Enfin, il est ici question du hardware. Nul besoin de faire un roman ici, tout est expliqué dans notre article dédié au home studio. Notez simplement que pour commencer, vous aurez simplement besoin d’un PC et un casque. Pas besoin de dépenser votre budget et hardware sans avoir les connaissances nécessaires pour l’exploiter. Privilégiez donc la formation au détriment du hardware.

Connaître les techniques

Quand on parle de formation, on pense d’abord aux techniques de production, de mixage, etc… Voyons lesquelles sont à privilégier. 

Tout comme pour les DAW, nous n’entrerons pas dans le détail dans cet article. Nous vous redirigerons plutôt vers d’autres articles et documents qui détaillent chaque point de manière plus complète. Ainsi, vous pourrez chercher davantage de documentation sur les points qui vous paraissent problématique pour vous !

Théorie musicale

Ce n’est pas forcément une évidence pour tout le monde, mais la production ne se limite pas à tourner quelques potards. Bien que cela ne soit pas indispensable, les personnes ayant des notions de solfège seront grandement avantagés. Cependant, si vous n’avez absolument aucune base en théorie musicale, rassurez vous, nous avons créé cet ebook gratuit pour vous aider. 

Arrangement et construction

Probablement la section la moins documentée du site pour le moment (mais on va changer ça, c’est promis). L’arrangement est cependant l’une des notions les plus importantes à connaître pour commencer la production musicale. Le point positif, c’est que vous aurez certainement des informations concernant ces notions si vous vous documentez sur la théorie musicale. 

Concrètement, il s’agit de voir quelle sera la structure de votre track en fonction du style de celle ci. 

exemple arrangement
Cet exemple de structure est tiré de l’article De Landr.

Techniques de mixage

Il s’agit probablement du point le plus complexe à appréhender, dans la mesure où celui ci nécessite de travailler son oreille et de perfectionner son écoute. De nombreux articles sur le site traitent de points bien spécifiques concernant le mixage de vos tracks (equalisation, spatialisation, layering…). Cependant, il vous faudra travailler pour vous perfectionner, dans ce domaine plus encore que pour les autres. 

Avancé : Sound design

En parallèle de la maîtrise de vos VSTs et samples, il peut être intéressant de comprendre comment est généré le son, comment fonctionne la synthèse sonore, quelle fréquence correspond à quel son, etc… De manière générale, le sound design permet de donner vie à un son précis coincé dans notre tête. Il s’agit d’un domaine là encore extrêmement complexe, mais pas indispensable pour un producteur ayant des banques de sons conséquentes et organisées. Car vous pourrez ainsi trouver des sons similaires à n’importe lequel de vos idées. cependant, dans un second temps, il vous faudra trouver votre propre style et vos sonorités caractéristiques si vous souhaitez vous démarquer. C’est à ce moment précis qu’une bonne maîtrise des différentes techniques de sound design vous sera indispensable.

Bonus : Créer sa fanbase

Faire du son, c’est bien. C’est même suffisant pour certains producteurs. Cependant, la majorité d’entre nous préféreront le partager avec un auditoire. C’est dans cette optique que nous vous expliquons également comment construire sa fanbase en partant de 0 dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.