fbpx
vsti

Les 5 meilleurs VST instrumentaux

Publicités

Un VST (Virtual Studio Technology) est une interface logicielle qui contient les sons, les effets et les éditeurs sur lesquels vous pouvez agir pour créer de la musique.

Aujourd’hui, on compte plusieurs centaines de plugins rien que parmi les instruments virtuels, et très peu de monde à les moyens suffisants pour se payer la totalité d’entre eux, ni le temps pour les maîtriser. Il nous semblait donc intéressant de se pencher sur les 5 que nous avons retenus et utilisons quotidiennement, leur qualités et défauts, afin de pouvoir vous orienter ou vous éviter certaines désillusions lors de vos futurs achats potentiels.

1. Xfer – Serum

Xfer Records est une société fondée par deux producteurs internationaux reconnus: Steve Duda et Joel Zimmerman (plus connu sous son nom de scène Deadmau5). Connaissant la méticulosité des deux compères, il ne faisait donc aucun doute à la sortie de Serum en 2013 que la qualité sonore serait au rendez vous.

La nouvelle référence

Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on est pas déçus. Parmi les fonctionnalités : deux oscillateurs, un Sub, un Noise, quatre LFO, trois enveloppes, des effets divers et variés ainsi qu’un onglet matrice de modulation… Serum est très complet, mais reste assez clair dans son fonctionnement. Sa forme de synthèse dite à tables d’ondes permet une retranscription très visuelle du son, ce qui peut certes être sympathique mais qui trouve toute son utilité dans l’édition du son qui permet de créer ou modifier les formes d’ondes à sa convenance, ce qui donne un nombre de possibilités impressionnant.

De par ses développeurs et sa qualité, et malgré sa relative nouveauté dans le milieu des synthés numériques, Serum à pu facilement trouver son public, principalement dans le milieu de la House. Ceci se traduit par une banque de sons et presets de plus en plus importante.

Un VST sans défaut?

Avec ces qualités évidentes, il ne faudrait quand même pas omettre ses quelques défauts: un synthé aussi complet ne peut évidemment pas tourner sur n’importe quelle machine. Le CPU et la RAM nécessaires pour lancer une instance du VST ne sont pas négligeables (il est déconseillé de le lancer au sein d’un projet sans avoir au minimum 8GO de RAM et un i5 de 3eme génération).

En conclusion, vous vous en doutez, on valide totalement Serum, qui vient en toute logique se placer en tête de notre classement, au tarif 189$, le site Splice propose une formule “Rent-to-own” qui permet d’acheter le VST au tarif de 9,99$/mois jusqu’à ce que le prix total soit payé. Une alternative intéressante qui tend à se démocratiser pour de nombreux plugins.

Bilan :

On aime :

  • Possibilités énormes
  • Banques de presets importantes
  • Son de très haute qualité

On aime moins :

  • Peut nécessiter beaucoup de ressources (à faire tourner sur des config relativement puissantes)

VST Serum

2. LennarDigital – Sylenth1

Sylenth1 est créé par la société LennarDigital en 2006. Il s’agit du seul produit de la firme. C’est un synthé soustractif analogique virtuel avec 4 oscillateurs, des filtres et une section de modulation. Assez basique en somme, mais en approfondissant un peu, on trouve la raison de sa présence dans le podium de ce top.

Facilité d’utilisation

Une grande variété de sons sont proposés dans les presets par défauts, tous (ou presque) de qualité, selon votre style de production. De plus il est relativement simple de l’utiliser, nous conseillerons donc aux débutants en sound design de commencer par maîtriser ce logiciel avant de s’attaquer à de “gros morceaux” comme certains autres que nous trouverons dans ce top.

En cas de problème, une recherche google vous permettra sans aucun souci de trouver une réponse à votre problème. En effet, la communauté des possesseurs de ce synth est tout bonnement impressionnante. Ceci permet également de trouver des banques de presets gratuits de grande qualité et très facilement, même si en dépensant quelques euros de plus, vous aurez accès à des chefs d’oeuvres de sound design (comme par exemple la série des Vandalism Shocking Sounds).

Quelques désagréments

Mais ce serait mentir que de dire que tout est rose. A force d’utilisation intensive, nous avons fini par tomber sur plusieurs bugs allants de simplement gênants (crash du vst corrigé en rechargeant le projet) jusqu’à clairement dérangeant tels que la modulation faisant planter le séquenceur, ou la voix horrible de la démo qui réapparaît alors que la licence – légale, précisons le – à bien été enregistrée, nous forçant à réinstaller le vst.

Démo qui d’ailleurs est inutile, nous ne conseillons pas de l’utiliser si vous n’avez pas encore opté pour la version payante: Outre le fait que la moitié des options de modulation soient désactivées et que la sauvegarde de presets ne soient pas gérés (c’est une version démo, n’en demandons pas trop…), nous avons cette fameuse voix robotique nous disant “Thank you for trying this démo” toutes les 30 secondes. A défaut d’être agréable, au moins il est poli… et bonne nouvelle, cette voix est aussi présente dans votre export de piste audio. On recommande donc de passer à la caisse. Surtout que pour 170€, ce VST est loin d’être l’un des plus chers de ce classement

Bilan :

On aime :

  • Facile d’utilisation
  • Une grosse communauté
  • Des presets faciles à trouver

On aime moins :

  • Ses bugs fréquents
  • Démo inutilisable
  • Peu de possibilités

VST Sylenth1

3. Native Instruments – Massive

Toute la communication de Native Instruments lors de la sortie de Massive en 2007, a été basée autour du fait que ce VST a été créé pour faire du “Gros son” (On voit vaguement de quoi il s’agit en pensant d’office à la Big Saw Bass utilisée dans de nombreux morceau Electro House à cette époque). Mais ce synthé est en réalité beaucoup plus qu’un générateur de basses saturées.

Un synthé toujours au top

On retrouve donc une synthèse soustractive à base de 3 oscillateurs possédant chacun de nombreuses formes d’ondes, ainsi qu’un un oscillateur de modulation et un générateur de white noise (bruit blanc), puis 2 filtres avec plusieurs types de réglages possibles pour chacun. Jusqu’ici c’est assez classique et nombre d’autres VST proposent la même chose.

La ou Massive sort du lot, c’est grâce à son système de modulation. Celui ci dispose de 4 enveloppes, et 4 paramètres LFO, Stepper, Performer… pouvant être assignés à n’importe quel paramètre du synthé pour l’altérer. Le VST dispose en plus d’une partie sidechain qui peut altérer encore davantage chacune de ces modulations.

Qui commence à accuser son âge

Nous noterons également les parties voicing et global qui étaient une petite révolution lors de la sortie de ce synthé, bien que désormais repris par plusieurs autres (en particulier Serum, dont Massive souffre désormais grandement de la comparaison).

Cependant, à 149€, il s’agit du VST le moins cher de ce classement, et celui ci n’a pas à rougir face à la concurrence, d’autant qu’il est parfaitement intégré dans “l’écosystème Native Instruments” et les potards sont parfaitement reconnus par les divers matériels hardware de la gamme (Maschine, Komplete Kontrol…). De plus, une communauté importante autour de ce synthé s’est développé au fil du temps, et il est aujourd’hui extrêmement simple de trouver des presets dans le style que l’on veut.

Bilan :

On aime :

  • Les possibilités de modulation
  • La communauté importante autour de ce synthé
  • Le prix
  • La compatibilité avec le hardware Native Instruments

On aime moins :

  • Peu de fonctionnalités uniques
  • Mécanismes classiques

VST massive

4. reFX – Nexus2

Un son pro rapidement

Nous sommes ici face à l’intrus de ce classement. En effet, Nexus2 n’est pas à proprement parler un synthétiseur puisqu’il utilise un système de banque de sons, ce qui permet d’avoir un son immédiat de très bonne qualité. Ceci fait que Nexus est le plugin idéal pour les débutants, ou pour avoir un son rapide pour créer une mélodie, quitte à le modifier en utilisant un autre synthé ensuite.

Nexus a longtemps été une références dans les productions électro, il n’y a qu’à voir les retours d’artistes sur leur site officiel pour s’en convaincre. De David Guetta à Jean Michel Jarre en passant par Above & Beyond, ce plugin a été utilisé par les plus grands, quel que soit leur style.

Si on est prêt à y mettre le prix

Cependant, voilà bientôt 10 ans que la seconde itération de Nexus est sortie. Et malgré quelques mises à jour occasionnelles et de nouvelles extensions régulières, le soft commence à accuser son âge. En effet, son mode de fonctionnement fait que les modifications possibles sur les sons de bases inclus dans le soft sont très limitées. On a bien des filtres, un delay et une reverb puis en cherchant un peu plus un arpeggiator, un slider et quelques autres fonctionnalités… Mais on est loin des possibilités d’un synthé à oscillateurs quel que soit son type de synthèse.


D’autant qu’il n’est pas possible d’utiliser ses propres samples. Et les différentes extensions créees par reFX sont vendues à 60€ l’unité. Avec un prix de départ pour ce VST de 270€ (qui peut monter jusqu’à 5000€ avec l’achat du pack Nexus2 + toutes les extensions sorties à ce jour), l’addition s’annonce salée. Cependant, ces extensions, généralement créées dans un style défini, sont globalement de bonne qualité.

Dernier point noir sur ce synthé, la licence est couplée à clé USB-eLicenser qui sert de mesure anti piratage. Cela signifie que la perte de cette clé ou un problème de connectique risque de vous faire racheter la totalité de la licence. Au prix du plugin, on préférerait éviter…

Bilan :

On aime :

  • La simplicité d’utilisation
  • la banque de sons gigantesque
  • les expansions très utiles pour les productions dans un style défini

On aime moins :

  • Le prix
  • Peu de modifications possible sur les sons de base
  • Impossibilité d’utiliser ses propres samples
  • Protection anti-piratage contraignante

VST nexus2

5. Reveal Sound – Spire

Facile d’utilisation

Spire est le premier synthé virtuel de Reveal Sound. Très classique dans son interface et dans ses fonctionnalités, celui ci est particulièrement indiqué pour apprendre les bases. D’autant que celui ci n’est pas extrêmement gourmand en ressources, il pourra être utilisé sur plus ou moins tous les types de config.

L’autre raison qui justifie sa place dans ce top, et son prix de 193€, est la banque de presets très importante, et bien que la communauté ne soit pas de la taille d’un Sylenth1 ou Massive, il est relativement facile de trouver son bonheur sur les forums d’utilisateurs du plugin.

Pas novateur

Cependant, malgré le fait que ce synthé soit relativement récent (2013), celui ci ne propose pas de fonctionnalités nouvelles par rapport à ses concurrents cités ci dessus. Pour preuve, voici ce qui est indiqué dans ses spécifications :

  • 4 oscillateurs avec modes FM, classic, noise et AMSync
  • Modes mono et polyphonique
  • 9 voix d’unisson par oscillateur avec réglage Density (detune)
  • 2 filtres multimode avec 12 types
  • 4 LFO
  • 4 enveloppes
  • Matrice de modulation avec 15 slots, chacun avec 2 sources et 4 destinations
  • Drift, portamento et molette de pitch
  • Section d’effets avec shaper, phaser, vowel, chorus, flanger, delay, reverb, EQ 3 bandes, punch et compresseur multibande (upward/downward)
  • Réglages de la largeur stéréo, du panoramique, du routing du signal entre les filtres, d’inversion de l’oscillateur, de la phase et du pitch
  • Manager de presets
  • MIDI Learn

Bilan :

On aime :

  • Très facile d’utilisation
  • Banque de presets importante

On aime moins :

  • Rien d’unique

VST spire

 

12 réflexions sur “Les 5 meilleurs VST instrumentaux”

  1. Bonjour,
    Dans votre classement des 5 meilleurs VST (Serum, Sylenth1, Massive, Nexus2 et Spire), l’ordre et le numéro des VST les classent du meilleur au moins bon?
    Ma question peut paraître stupide mais c’est une question que je me pose vraiment…

    1. Hello,
      Avant tout, il est nécessaire de préciser qu’il s’agit d’un avis subjectif, il n’est en rien une garantie que les synthés répondent au besoin de tous les utilisateurs.
      Il s’agit donc en effet de mon ordre de préférence (Serum et Sylenth1 sont utilisés dans absolument toutes mes productions). Mais pour savoir lesquels correspondent le mieux, il est conseillé de tester les versions d’essai de chaque et se faire son propre avis.
      Bonne journée!

  2. C’est encore moi, en revenant a ma question j’ai un budget de 1000 euros si il fallait choisir un synthés voir deux, plus les effets minimum un par fonction comme le Compresseur (Simple & multibande), EQ, Reverb, Stereo, Distortion, Pitcher… pour le genre de music que je veut faire vous choisirez le quelle, ça m’aiderait beaucoup a commencer d’en mais achat a avoir les meilleur plugins pour faire ce style en vous remerciant.

    1. Hello,
      Si tu débutes, je te conseille d’apprendre à maîtriser les vst de base fournis avec ton DAW (que ce soit FL, Ableton, Logic ou peu importe). Tu peux obtenir d’excellents résultats avec ceux ci sans dépenser plus. L’achat de matériel hardware et du logiciel est déjà un gros investissement pour un débutant, inutile de mettre davantage de budget tout de suite.
      Ensuite, avec un tel budget, je te conseille la suite Fabfilter Pro (https://www.fabfilter.com/shop/pro-bundle) qui contient tous les fx « essentiels » avec une des meilleures qualités du marché.

      1. Petite précision cela dit, un des conseils les plus utiles pour les producteurs est « Dépensez votre argent dans la connaissance plutôt que dans l’équipement! » (ce sera surement l’objet d’un de nos posts instagram).
        En gros, si tu est débutant, cherches d’abord une formation pour apprendre à utiliser tes VSTs plutôt que des plugins légèrement meilleurs, mais que tu n’exploiteras pas à leur plein potentiel.
        Bonne journée 🙂

        1. Bonjour, oui c’est sur quand t’on connait pas les base i faut passer par des formations pro pour partir sur des base solide c’est clair moi j’ai déjà essayer, a trop vouloir regarder entre les vidéos gratuite est les vidéos payantes je trouve que ça profite un peut de trop a celui qui crée c’est vidéos payantes surtout qu’il tire sur les leçons , je veut dire qu’il va pas droit au but du coup faut repayer pour ça ou pour ça bref après je suis peut être mal tomber alors faite attention voila merci.

      2. Bonjour, oui c’est sur on peut faire de la music avec des plugins intégrer dans le séquenceur mais bon a force de regarder les autres faire on aimerez bien ce servir des plugins comme les autres producteur en ce disant que ça serait mieux 🙂 en tous les cas je vous remercie pour le lien c’est sympa encore merci .

    1. Hello Max, merci pour ta question.
      Tres bonne question justement. Je ne sais pas si on pourrait se limiter à 5 VST FX. Il en faudrait déjà minimum un par « fonction ». Par exemple Compresseur (Simple & multibande), EQ, Reverb, Stereo, Distortion, Pitcher…
      Les Fabfilter,Waves et les plugins que tu cites sont globalement des plugins de super qualité, mais sont parfois un peu chers. A l’inverse, on peut parfois trouver de très bonnes alternatives à des tarifs réduits, voir parfois gratuitement.
      Le choix est très vaste. Et il nous faudrait connaitre tes besoins et ceux de la communauté plus en profondeur pour tenter de répondre à cette question au mieux.

      1. Bonjour, merci pour la réponse c’est sur que ce n’est pas évident de choisir tellement il i en na.
        Comme vous dite Il en faudrait déjà minimum un par fonction moi je débute je voudrait faire comme style de music, de l’électro,dance,house, si vous pouvez nous donnez des noms de vst fx pour chaque fonction pour ce style ça serait super intéressant de votre part en vous remerciant a bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.